Accueil du site > l’écotaxe poids lourds en Bretagne > Ne marchons pas dans les pas du MEDEF

Ne marchons pas dans les pas du MEDEF

samedi 2 novembre 2013, par Administrator

Malgré l’appel de dernière minute nous étions nombreux à Carhaix.

http://www.letelegramme.fr/ig/gener...

L’action sociale était bien représentée.

Certain d’entre vous sont peut être allés à Quimper. Il est parfois compliqué de déchiffrer où sont les intérêts des salariés face à la communication mise en place par les organisateurs de la manifestation Quimpéroise.

Le Medef est un syndicat d’employeur tout comme la FNSEA. S’ils appellent à manifester c’est bien pour défendre leurs intérêts. Les conditions de travail et l’emploi de leurs salariés ne sont que des variables d’ajustement dans un système fait pour dégager de plus en plus de marge.

La fin des subventions Européennes pour les exportations agricoles plonge notre région dans de graves difficultés et amènent des fermetures d’usines. Pour autant le risque était connu et dénoncé depuis longtemps...Dès le moment où les subventions cessent le système n’est plus rentable pour les investisseurs financiers et au final c’est la construction de toutes l’économie locale qui en subit le contre coup par des vagues de licenciements massifs.

Il est plus que temps de repenser ce système avec pourquoi pas des aides publiques pour permettre d’aller vers une autre agriculture durable avec des circuits de proximité, répondant à de nouvelles normes environnementales liées au réchauffement climatique mais également à un besoin pour les agriculteurs de vivre réellement de leur production. Des abattoirs et des usines de transformation seront toujours nécessaires mais en respectant des critères de proximité.

Supprimer l’éco-taxe et permettre de transporter du bétail dans des pays où la main d’œuvre est moins chère n’est pas une bonne solution. Nous avons besoin d’emplois de proximité. Vivre et travailler au pays ne doit pas être qu’un slogan.

Alors il ne faut pas se tromper : Le MEDEF et les entreprises qui y sont affiliées ont profité du système pour faire des profits, aujourd’hui, ces employeurs ont une responsabilité vis à vis des salariés qui travaillent dans leurs entreprises. Par une habile communication médiatique sur l’entrée en vigueur de l’éco taxe, ils tentent de faire porter la responsabilité sur les pouvoirs publiques en entrainant derrière eux les salariés pris à la gorge.

Parce que nous avons tous dans notre entourage un parents, un ami ou une connaissance qui est touché par ces plans de licenciement :

ne marchons pas dans les pas du MEDEF, ils ne défendent pas les intérêts des salariés, ils ne défendent que les leurs.