Accueil du site > Actualité revendicative dans les établissements > AGEHB > AGEHB grève du 20 décembre

AGEHB grève du 20 décembre

vendredi 20 décembre 2013, par Administrator

Le syndicat CGT action sociale et santé privée de Brest et les salariés de l’AGEHB appellent à la GRÈVE le vendredi 20 décembre de 9h à 12 heures

Rassemblement devant le siège de l’association rue Le Gorgeu à Brest

Aujourd’hui nous sommes en colère et très inquiets face au traitement déshumanisé de la direction à notre égard, et face à l’absence de soutien et de sécurité dans l’exercice de nos fonctions.

Nous dénonçons les méthodes autocratiques de l’AGEHB !

L’association AGEHB (Animation pour la Gestion l’Emploi et l’Hébergement en Bretagne) annonce à ses salariés UNE RÉORGANISATION MAJEURE DE L’ASSOCIATION avec mise en place au 1er janvier 2014 ! Par simple mail adressé aux salariés sur leurs boîtes mail le 26 novembre ! Aucune consultation des Instances Représentatives du Personnel ( CE, CHSCT) malgré l’obligation légale ! Un cabinet de prestation RH extérieur ne peut pas venir nous dicter une telle réorganisation sans qu’à aucun moment les salariés et leurs représentants n’aient été associés à la démarche !

Les salariés de l’AGEHB dénoncent UN MANAGEMENT D’ENTREPRISE DANS UNE ASSOCIATION À VOCATION SOCIALE et à taille humaine ! Un management où la politique de l’image et la gestion budgétaire prennent le dessus sur l’éducatif et les échanges internes ! Les valeurs prônées par le projet associatif ne sont pas appliquées pour les salariés !

Les salariés dénoncent UNE STRATÉGIE ARBITRAIRE (entraves aux IRP, entretiens d’embauches joués d’avance, mise en doute de la parole des salariés...)

Les instances de représentatives du personnel de l’AGEHB sont- elles présentes pour faire joli sur le papier ????

LES SALARIÉS de L’ AGEHB SONT AUJOURD’HUI EN ÉTAT DE CHOC CAR EN SOUFFRANCE DEPUIS TROP LONGTEMPS !

Jeudi 12 décembre une lettre ouverte signée par 42 salariés (sur 58 en poste) est déposée aux membres du Conseil d’Administration de l’AGEHB par une trentaine de salariés. La lettre est lue au CA (refus de la réorganisation dans les conditions imposées, refus du management en place) puis remise en mains propres. A chaud, aucune remise en question du CA sur le management en place, ni sur le délit d’entrave au CE. Le CA dit avoir fait des choix, et avoir été contraint par l’urgence. LAQUELLE ???? Celle d’une stratégie de pouvoir, sans concerter les « forces vives » salariées de l’association !!?

Lundi 16 décembre le CA invite par mail l’ensemble des salariés de l’AGEHB à une rencontre le mardi 17 décembre. Il est donc possible de réunir les salariés dans l’urgence, contrairement à ce qui a été argumenté par le CA le 12 décembre ?? Durant cette réunion : le CA n’a pas donné de réponse aux revendications rédigées, ni aux questions posées dans la lettre ouverte. Le CA n’annonce aucun changement concernant la réorganisation (maintien de la sur-hiérarchisation, maintien de la volonté de prioriser le développement et l’image au détriment des moyens dans les services, de la bientraitance, et de l’accompagnement l’éducatif de terrain), maintien du 1er janvier pour la mise en application (aucun temps suffisant prévu pour échanger avec les salariés ou consulter les IRP AVANT la mise en application ). Le CA et le directeur s’excusent de la non information du CE . Nous ne voulons pas n’être qu’ informés, nous exigeons l’ ensemble des éléments de la réorganisation et le temps de consultation nécessaire !!

Vendredi 20 décembre : Nous ne nous laisserons pas faire ! Ras le bol dans les services ! ! Grève des salariés !

  • Quelle prise en compte de la parole des salariés à l’AGEHB
  • Les salariés dénoncent le management CHOISI par la direction : celui de la politique du secret qui engendre la rumeur, celui de la politique de la peur qui crée de la souffrance.

Nous interrogeons le conseil d’administration de l’AGEHB sur le management en place et sur ses conséquences : souffrance au travail, arrêts maladies en nombre, absence de reconnaissance professionnelle, sentiment de disqualification et d’humiliation exprimés par les salariés !

Nous revendiquons le droit à travailler dans des conditions sécurisantes. Nous demandons à ce qu’un protocole écrit soit négocié avec nos représentants du personnel pour les salariés amenés à réaliser des entretiens individuels avec les usagers. Ce protocole devra préciser les garanties institutionnelles apportées aux salariés dans ce cadre de travail.

Nous revendiquons le droit à travailler dans des conditions bienveillantes ! Nous exigeons le retrait immédiat des mesures de réorganisation qui ne feront qu’aggraver la situation déjà dénoncée dans certains services !

Les salariés sont attachés aux valeurs prônées par l’AGEHB, ils les portent au quotidien, et ont droit à des relations hiérarchiques bien-traitantes !!

1 Message

Répondre à cet article